Bonjour Aoste – Buongiorno Aosta – Retour vers notre passé

Préambule

Ciao 🙂

La vallée d’Aoste est l’une des première vallée italienne accessible depuis Lausanne. Il faut à peu près 1h15 de voiture au départ de Lausanne pour y arriver. Entourée de hauts sommets de la chaine des Alpes comme le mont Blanc, le Cervin, le Grand Paradis et les pics du mont Rose. La ville d’Aoste est située à l’intersection de la vallée du Grand Saint Bernard et de la vallée de la Doire Baltée. A partir d’Aoste on peut suivre la Doire en aval pour accéder à Turin et le Piémont.

Ville très agréable pour un week-end italien. Nature incroyable dès que l’on prend la voiture pour monter dans les montagnes. Niveau d’italien requis!

C’est une région culturellement très riche. On y trouve énormément de châteaux très bien conservés datant du moyen âge et beaucoup de ruines romaines au coeur même d’Aoste.

J’ai vécu quelques mois dans le nord de l’Italie, plus exactement à Milan ou j’y ai étudié le design. J’affectionne énormément l’Italie pour sa culture riche et sa créativité.

J’adore venir en road trip avec des copains et ma petite amie pour parcourir ces étendues, balbutier cette magnifique langue et me faire surprendre par tous ces petits villages au fort caractère.

Comme on peut le voir la vallée regorge de châteaux à visiter 🙂

 

Pour ta culture

Rome s’intéressa à la conquête des Alpes suite à la deuxième guerre punique, en 202 av. J.-C. Les Gaulois, alliés des Carthaginois, constituaient une menace dans cette région. Ainsi, pour protéger la plaine du Pô contre les invasions, Rome fit ériger à l’embouchure des vallées alpines des cités fortifiées. Les Alpes étant un rempart naturel  contre d’éventuels assaillants en plus des bas de vallées fortifiées, Rome était dès lors protégée de toutes invasions. Le commerce débuta vers les différentes vallées jusqu’au Queyras.

Dès le premier siècle avant . J.-C. due à la conquête de la Gaule la perspective changea et les Salasses (peuple d’origine celte qui occupait la Vallée d’Aoste) représentèrent un obstacle important au passage des soldats et des marchands via les deux principaux cols alpins. Mais les Salasses résistèrent. Ce n’est que Aulus Térentius Varron Murène futur consul de César Auguste qui réussi à vaincre les Salasses (probablement exterminés voir réduits en esclavage).

Ce n’est qu’à partir de 25 av. J.-C. qu’une nouvelle colonie fut fondée et baptisée Augústa Prætṓrĭa Salassṓrum, à l’endroit même du quartier-général (praetorium), de l’ancien camp fortifié, à la confluence des deux fleuves de la région, le Buthier et la Doire Baltée, pour symboliser sa position de carrefour entre la route du Grand-Saint-Bernard (appelé à l’époque Mons Jovis, d’où l’appellation locale “Mont Joux“, ou Summus Pœninus), et celle du Petit-Saint-Bernard (Columna Jovis ou Colonne de Joux, ou Alpis Graia).

La ville d’Aoste actuelle a conservé le plan hippodamien typique des colonies militaires romaines. La rue principale, appelée en latin Decumanus Maximus (correspondant aux actuelles Rue de la Porte Prétorienne, rue Jean-Baptiste de Tillier et rue Édouard Aubert), mesurant à l’époque 9 mètres de large, représentait le prolongement de la route consulaire des Gaules reliant Mediolanum (Milan) au col du Petit-Saint-Bernard. L’accès à la ville se faisait à travers un pont sur le Buthier, encore visible aujourd’hui, même si le fleuve modifia son cours à la suite d’une inondation. Dans la ville se trouvaient un théâtre, un amphithéâtre, des thermes et un forum. Les murs d’enceinte et les portes de la ville sont visibles à plusieurs endroits.

Le Moyen Âge a marqué la ville sur le plan religieux : Saint Anselme qui est né à Aoste. Fidèle à ses suzerains savoyards, Aoste rejette la réforme protestante et, selon la légende, chasse Jean Calvin. Depuis 1536, les cloches de la cathédrale sonnent chaque jour à 11h30 pour marquer la supposée fuite du réformateur.

Aoste est l’une des étapes de la Via Francigena, chemin de pèlerinage menant à Rome. Elle est mentionnée à ce titre par Sigéric, en 990, avec la mention XLVII Augusta (numéro d’étape en partant de Rome).

L’architecture de la ville garde les traces des différentes périodes : ruines romaines (Enceinte romaine d’Aoste, arc de triomphe, théâtre et Amphithéâtre d’Aoste, cryptoportique du forum récemment, période médiévale (Tour de Bramafam, Cathédrale et Collégiale de Saint-Ours).

Les choses sérieuses

Quelques évènements dans l’année sont à ne pas manquer:

  • Tous les deux ans, le dernier dimanche de septembre des années paires, la Désarpa (du patois valdôtain, la Désalpe), la descente des vaches des alpages, les cornes décorées par des bouquets colorés (en patois valdôtain, lo bosquet) ;
  • La Bataille de reines, le combat de vaches, est une manifestation typique des pays (Suisse, Italie, et France) autour du Mont-Blanc, très populaire aussi en Valais. Le combat final se tient à l’arène de la Croix-Noire l’avant-dernier dimanche d’octobre ;
  • La Saint-Grat, deuxième évêque de la ville et patron de la Vallée d’Aoste, est fêtée le 7 septembre. Depuis 2006, l’administration régionale organise ce jour-là la Fête de la Vallée d’Aoste, au cours de laquelle sont décernés les prix de Chevalier de l’autonomie et Amis de la Vallée d’Aoste ;
  • La foire de l’Ours, rien à voir avec l’animal, cette foire à lieu le 30 et 31 janvier et rassemble les artisans de la vallée.

Malgré ce court week-end, nous sommes revenus ma compagne et moi, pleins de souvenirs en tête. Ce qui m’a le plus marqué?! Je dirai l’état de conservation de ces vestiges, la qualité de vie du nord de l’Italie et sa nature généreuse.

Aoste est une ville très agréable pour s’y dépayser le temps d’un weekend mais également la région regorge d’activités pour y séjourner une semaine et plus.

Les vestiges (romains et du moyen âge) sont incroyablement bien conservés. La ville est petite 25’000 habitants suffisamment petite pour se reposer et suffisamment pour y faire une tonne de choses.

 

Un Ape 🙂 J’ai fait une tesina au sujet de l’Ape et comment ce dernier à permis l’essor de l’Italie au sortir de 2 guerre Mondiale
L’accès à la ville se faisait à travers un pont sur le Buthier, encore visible aujourd’hui, même si le fleuve modifia son cours à la suite d’une inondation

Visite souterraine d’Aoste. Autrefois ce lieu permettait de maintenir les denrées au frais

Château de Fénis

La Lechere

Tour de guet, servant à protéger les vallées contre les attaques
Une tour de garde

 

Oyace, Aosta

Martigny 🙂

 

Arrivederci !

😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*